Quand Robin sort du bois

Robin Recht a fait irruption dans le polar et braqué le prix Clouzot du festival Regards Noirs en 2021 avec sa BD La Cage aux cons. Il sera bientôt en tête de gondole, aux manettes du prochain album de Thorgal.

« Plusieurs détenus avaient lu ma BD, ils en ont parlé librement, c’était cool.»

Comme tout bon dessinateur de BD, le Parisien Robin Recht aime assez rester dans l’ombre. 

Niort et son festival Regards Noirs l’ont pourtant placé sous la lumière début 2021 avec le prix Clouzot pour La Cage aux cons. Une édition masquée, amputée de son public. Le bédéaste n’est réellement sorti du bois qu’en novembre dernier, comme président du jury, pour remettre le prix 2022 à A Fake Story (de Laurent Galandon et Jean-Denis Pendanx). « Une mise en abyme intéressante, le dessin sert bien l’histoire qui agite des thèmes actuels comme les fake news », argumente-t-il.


Accueilli par l’équipe du service culture de la mairie, Robin s’est prêté de bonne grâce au jeu des primés, allant à la rencontre des Niortais. « Ce prix est un super prétexte. Je suis content de participer à la vie culturelle de la ville pendant 2 jours. Je présente la réalité de mon métier d’artisan. » Sa visite à la prison l’a singulièrement marqué. « J’ai été désarmé par la normalité des propos tenus dans ce lieu conçu pour punir. J’y projetais des fantasmes hérités de la télévision. 

Le réel est à la fois plus triste et plus agréable. Plusieurs détenus avaient lu ma BD, ils en ont parlé librement, c’était cool. » Peut-être y puisera-t-il de quoi nourrir ses futurs univers graphiques.

Robin Recht

Robin reprend Thorgal

Depuis cette escapade réussie dans le polar, Robin Recht est revenu sur des terrains plus familiers avec le genre de l’aventure. Un retour marqué par la reprise d’un héros culte de la BD : Thorgal Aegirsson en personne ! « Les éditions du Lombard m’ont proposé une carte blanche sur le personnage. Je travaille avec le fils de Grzegorz Rosinski, le dessinateur d’origine. Je m’amuse en toute liberté avec des jouets d’adolescence. »


Notez que ce touche-à-tous-les-genres est aussi le dessinateur de Désintégration, Journal d’un conseiller à Matignon. Un album scénarisé par Matthieu Angotti, ex-conseiller du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Voilà qui adresse une belle passe décisive à notre rubrique Décryptage (p.10) et à la rencontre avec Lucas Tourny, conseiller de Jean Castex, un autre chef de gouvernement.

Crédits :

@Robin Recht

Interview : @karl duquesnoy

Crédit Photos : @DR