La renaissance des œuvres au Musée d’Agesci

Laurence Lamy, Conservatrice en chef du Patrimoine à Niort nous a ouvert les portes de l’atelier de restauration de peintures et d’arts graphiques du musée Bernard d’Agesci.

« Nous ne sommes que 3 ateliers de restauration en France »

Laurence Lamy

En France, nous ne comptons que 3 ateliers de restauration : à Versailles, Marseille et Niort. La restauration des œuvres se faisait autre fois dans les écuries du Roi à Versailles.

En accord avec la politique de décentralisation des années 1990, l’idée de créer l’atelier de restauration de Niort est née afin de faciliter le travail. Avant, il fallait environ 10ans pour qu’une œuvre soit restaurée !

Mais pourquoi avoir choisi Niort ? La ville possédait cinq musées mais tous étaient en mauvais état. Il a donc été décidé de réunir tous ces musées dans un tout nouveau flambant neuf : Le Musée Bernard d’Agesci. Mais il y avait un problème, les œuvres étaient dans le même état que les musées, impossible d’exposer des œuvres abimées, et encore moins d’ouvrir un musée vide… L’atelier de restauration d’œuvres picturales et d’arts graphiques a donc vu le jour.

Actuellement, le Musée Bernard d’Agesci accueille deux toiles (Les lutteurs et Le moulin de Bégrolle) de l’artiste Hubert-Sauzeau, grand peintre Niortais connus pour ces paysages magnifiques et ces portraits très réalistes.

A cause de leurs formats importants les toiles ne sont pas restaurées dans l’atelier mais dans le hall principal du musée. Les deux restaurateurs spécialistes de ce type d’œuvres, Nathalie Legillon et Patrick Buti, sont sur le coup depuis mars.

En octobre 2022, le musée Bernard d’Agesci organisera une exposition temporaire consacrée à Hubert-Sauzeau. Vous pourrez donc à cette occasion contempler les deux toiles fraîchement restaurées.

Infos